h1

– Les repas

La théorie:

Le sujet n’est pas simple. D’un côté, la théorie avec les savants dosages de protides, de glucides, de lipides, de fibres, de vitamines, voire de glutipides, de lipidoprotomides ou d’autres trucs compliqués nécessaires pour maintenir forme et vitalité mais… après avoir lu et relu tout un tas de trucs vraiment intéressants,  je n’ai pas vraiment su répondre précisément à la question : « et maintenant.. qu’est ce que j’embarque pour une vingtaine de jours en autonomie ? »..

La pratique :

18 jours, c’est peu et beaucoup à la fois; suffisamment peu pour que je puisse tout embarquer quitte à perdre quelques kg sans problème, mais suffisamment trop pour que je puisse subir de gros coups de pompe si jamais il me manque trop de précieuses molécules. Je me suis finalement arrêté sur un mix de plats lyophilisés, de pâtes, de condiments divers, de petites boîtes pour agrémenter le tout les soirs de teuf, et de petites choses à grignoter la journée. 

Je ne prévois pas de m’arrêter le midi pour sortir mon attirail, préparer la mixture, laver, sécher, re-ranger, repartir etc.. je pense que cela serait trop contraignant. Je prévois de grignoter des barres de toutes sortes que j’achète depuis le début de l’année dès que je croise un magasin de sport. J’en ai un paquet d’une variété suffisante pour ne pas devenir dingue à manger toujours la même chose.  

 J’ai préparé un paquet par jour avec quelques barres, des abricots secs, des amandes, des bananes séchées qui finiront sûrement par pourrir mais bon..  Bien calé dans mon sac de pont et facilement accessible, ça devrait rouler.  

 Je mise gros sur les petits déj : me suis préparé un sachet par jour savamment dosé avec du lait en poudre, du sucre et des céréales; + un petit sachet de gâteaux.  Je n’aurai qu’à mettre de l’eau chaude et déguster !

 Pour le soir, outre les lyofs et diverses bricoles, j’emmène un fusil harpon qui devrait me permettre de récupérer un peu de protéines.  

 Et puis, ce qui me rassure vraiment c’est que je m’arrêterai de temps à autre pour faire le plein d’eau et que par conséquent j’en profiterai pour savourer une bonne bière histoire de puiser dans le précieux nectar les précieuses vitamines manquantes ..

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :